Pour la nouvelle année, quoi de neuf?

Le monde économique redécouvre les vertus du profit raisonnable, il se met à inclure son développement dans des stratégies de long terme, il comprend de nouveau que l’enrichissement de la majorité est plus fiable que celle d’une infime minorité, il promeut des valeurs associées à celles de la rentabilité financière, il devient un des acteurs de la juste répartition du produit des richesses naturelles, il participe au rétablissement des équilibres sociaux et surtout, il le fait volontairement!

Le monde social redécouvre l’intégration permanente plutôt que l’exclusion, il met en place les systèmes lui permettant de n’être plus nécessaire, il ne comble plus les excès créant les oubliés mais prévient les dérives systémiques, il n’est plus alimenté par les bonnes âmes mais chacun connait son rôle et apporte ce qui est nécessaire et surtout, il le fait sans arrière-pensée charitable mais par volonté.

Le monde politique redécouvre le sens du bien commun, il administre sans volonté de pouvoir, il parvient à être suffisamment transparent pour en être crédible, il ne permet plus le carriérisme et encense le service, il n’est plus synonyme de divisions claniques mais de volontés populaires et surtout, il le fait avec la volonté de réussir pour tous.

Le monde religieux redécouvre les vertus de la différence, il ne cherche plus à convaincre mais à plaire, il prône de nouveau l’amour de l’autre et son respect, il redevient aidant sans contrainte d’appartenance, il aide à abolir les frontières érigées pour diviser et surtout, il le fait avec une volonté d’humilité permanente.

Le monde intellectuel redécouvre les missions d’éducation et ne cherche plus l’élitisme confiné d’une intelligentsia incestueuse, il cherche pour le bien de tous et propose des solutions plus que ne déstabilise les décisions et surtout, il le fait avec une  volonté éclairée d’humanisme.

Le monde sportif redécouvre les vertus de l’effort purement naturel et ne cherche plus la performance teintée d’ignominie chimique, il promeut le goût de l’effort et du dépassement de soi-même pour soi-même, il redevient l’exemple pour la jeunesse et n’affiche pas les ors de la réussite d’une façon dispendieuse et ostentatoire et surtout, il le fait avec une volonté vraie d’exemplarité.

Alors, vœux ou rêves?  Il ne tient qu’à nous que cela devienne possible!

Bonne année!

Henri Jean Tolone

Henri Jean Tolone

Fondateur